Hausse record de la consommation des ménages au 4ème trimestre 2009

La consommation des ménages en biens manufacturés a progressé de 3 % au quatrième trimestre selon l’Insee, après avoir diminué de 0,3 % au 3ème trimestre, soit la plus forte progression trimestrielle depuis 10 ans. En décembre, les Français ont profité des fêtes de fin d’année pour se rattraper puisque l’indice a progressé de 2,1 %. Principal moteur des achats : l’automobile Dopés par la prime à la casse, les achats de voitures ont bondi de + 12,6 %. Un effet temporaire cependant : « Les ménages ont profité des derniers mois avant la baisse programmée de la prime à la casse au 1er janvier 2010 », précise l’Insee. Sur l’année 2009, la consommation en biens manufacturés, qui représente un quart de la consommation totale des ménages et indique la tendance générale, a progressée de 1 % en moyenne, après un recul de 0,6 % en 2008.

Les Français ont en tous cas puisé dans leurs économies et ont refusé de s’endetter : le montant des crédits à la consommation accordés en 2009 a chuté de 13,3 %, après une baisse de 2,4 % en 2008, selon les chiffres de l’Association française des sociétés financières (ASF). Un recul historique : « La baisse est d’une ampleur sans précédent en 45 ans de suivi statistique de l’activité », constate l’ASF. Toutes les variétés de crédit ont perdu du terrain et le montant moyen d’un crédit à la consommation a baissé de plus de 10 % par rapport à l’année précédente. Les Français ont peu emprunté, ou moins. Les prêts personnels ont dégringolé de – 22,8 % à 8,88 milliards d’euros, les crédits renouvelables (crédits revolving) ont baissé de – 11,2 %, à 15,4 milliards d’euros, tandis que les crédits destinés à l’équipement des foyers ont chuté de – 13,3 %. Un seul segment a résisté allant de pair avec la consommation des ménages : les financements de voitures neuves ont augmenté de + 2,7 %.

Both comments and pings are currently closed.